Cat’s ! La mascarade

Cats-la-mascarade

Vous êtes vous parfois posé des questions sur les chats ? Leurs coups de folie, leurs disparitions furtives, leur capacité à faire de nous de dociles serveurs de croquettes et laveurs de litière ? Ou sur leur capacité physique exceptionnelle « mais comment cet abruti a réussi à se fourrer dans un paquet à gâteaux 4 fois plus petit que lui (et sans le faire exploser) ?! » Et comment expliquer que certains nous aiment alors que d’autres veulent notre peau au moindre orteil qui bouge ? Pourquoi nous semblent-ils si intelligents (et aussi si stupides à la fois) ?

Vous avez toujours rêvé d’être un chat pour comprendre ? Alors Cat’s ! (la mascarade) est fait pour vous !

1- Wtf ?!

Avant toute chose, il est intéressant de noter que Cat’s fait partie de ces jeux qui ont d’abord été amateurs avant de se faire éditer par des professionnels. Sorti en 2010, le jeu s’enrichit des développements et fichiers mis à disposition gratuitement sur le site du jeu.

L’histoire

Les chats sont des êtres supérieur évidement
Les chats sont des êtres supérieur évidement !

 

Nous ne sommes pas les maitres du monde. Tout du moins, nous ne sommes pas la seule race qui brille d’une grande intelligence. Mais nous l’avons oublié.
Il y a des millions d’années les chats régnaient en maitres sur tout le globe. Leur civilisation était extrêmement avancée et leur société mentaliste se prenait pour le nombril de l’évolution. Afin de mener une vraie vie de chat, ceux-ci décidèrent de faire des expériences sur une espèce de simiesque ayant l’incroyable capacité physique des… pouces opposables. Ces expériences firent de ces primitifs animaux les premiers humains et de parfaits esclaves au service de leurs dieux: les chats.
Tout prospérait au royaume de l’Atlantide. Les chats vivaient une vie faite de siestes, de caresses, de jeux et de copieux repas. Jusqu’au jour du déluge. Maudit soit celui qui joua avec l’arme secrète de l’Atlantide. Tout s’effondra ce jour-là. Les chats ont tout perdu. Très peu ont survécu contrairement aux simiesques qui n’avaient pas peur de l’eau. Ces anciens esclaves devenus libres pullulèrent sur la planète.

Depuis ce jour funeste, les chats survivent en faisant croire aux humains qu’ils ne sont que des animaux domestiques, tout en les influençant : une « Mascarade ». Mais les hommes sont devenus une menace : ils détruisent la planète, et sont en mesure d’éradiquer les chats s’ils apprenaient la vérité. C’est pourquoi aucune entorse n’est permise à la Mascarade.

Depuis peu, les chats tentent alors de sauvegarder ce qu’il leur reste malgré une malédiction qui frappe leur espèce: de plus en plus de chats naissent sans « éveil », ce qui les réduit à être de simples animaux.

2- Système de jeu

Pour quelques caresses de plus
Pour quelques caresses de plus

Quand on lit tout ça on se dit que la création de personnages se résume à faire un chat, point. Sauf que c’est un peu plus subtil qu’il n’y paraît. On choisit d’abord la race: du chat de gouttière au persan, cela peut avoir une influence sur vos positions politiques (oui oui) et votre réputation. Votre lignée familiale peut être considérée comme une faction. Et chez les chats vous avez -comme pour nous au final- des opinions très… variées. Par exemple vous avez des factions qui prônent l’éradication des simiesques, d’autres de l’empathie envers cette sous-espèce (faut pas non plus déconner).

Les joueurs peuvent aussi jouer des Bastets (esprit de chat enfermé dans un corps humain) ou des humain « pro-chats ». Mais ils ont des capacités mentales bien moins développées, en contrepartie d’une meilleure résistance physique.

Une fois votre chat/lignée/faction choisie, il faut remplir votre jolie fiche de personnage.

Elle est constitué de 4 caractéristiques physiques: griffe, poil, queue et oeil . Et 4 caractéristiques mentales: vibrisse, coussinets, ronron, . Elles vont de 1 (faible) à 5 (badass) de même pour les talents et compétences. Il en existe des très drôles comme : Irriter les Humains, Jouer des tours pendables, Réclamer des Caresses pour les compétences. Les talents sont parfois tout aussi marrants (comme déclencher une méga-allergie autour de soi) ou cool comme arrêter le temps pour quelques secondes, hypnotiser un humain, passe-muraille, Télékinésie etc.

En fonction des scores des caractéristiques du chat, on en déduit le score des compétences en partant du principe qu’il y a pour chacune d’entre elles un inné et un acquis. L’inné est directement déduit d’une ou de deux caractéristiques.

La résolution d’une action se base sur un jet de D10. Le nombre de dés à lancé est déterminé par la « Chance », le joueur choisi ensuite de garder les scores qu’il désire. On y ajoute le niveau du talent ou de la compétence requise.Le chat doit dépasser un seuil de difficulté, ou plus qu’un autre jet en opposition. Un nombre de « vies » limité (9 pour les chats) permet de refaire une action et de relancer les dés.

Attention chaque 1 ou 10 doivent être relancés. Un double 1 est un échec critique, un double 10 est une réussite critique. Ces échecs ou réussites sont notés, car ils représentent les points d’expérience du personnage. Ils lui permettront d’acquérir ou augmenter talents et compétences, voire d’améliorer ses caractéristiques.

3- La gamme

Actuellement la gamme se compose d’un livre de base , en format souple A5 de 206 pages, sortit en 2010. Le premier chapitre « Première Mission » est une nouvelle qui raconte les débuts de deux agents très connus du »Conseil de Paris ». Agents qui sont décrits en fin d’ouvrage. Ensuite vient « L‘Univers de Jeu » qui révèle la vérité sur l’histoire des chats et des hommes. Puis » Les Maîtres du Monde » décrit l’organisation de la société féline. On y détaille les différentes factions, les lignées, et le jeu politique. Vient ensuite le système de jeu (création de personnages, compétences talents et traits, règles, combats ..). Le chapitre suivant parle du fameux « Conseil de Paris » de ses membres, de son rôle et de son influence dans le monde. L’ouvrage se conclu par des conseils au MJ et un scénario d’introduction : « Il faut sauver le chaton Ryan » : tout un programme 😀

Avril 2014 sort un supplément « pour quelques caresses de plus » qui contient 3 scénarios, du contenu sur « Les Roses-Croix » et tout ça avec un écran de MJ.

Il existe aussi des D10 assortis : noir gravé en jaune, avec les un œil de chat pour remplacer le chiffre 10.

Couverture
Couverture

On trouve sur le site Web de « Cats ! (La Mascarade) » :

– Les règles du jeu de rôle.
– Un scénario d’introduction.
– Trois scénarios d’aventure.
– Des feuilles de personnages.
– Des personnages pré-tirés.
– Un récapitulatif de création d’un personnage.
– Les 3 volets de l’écran de jeu (ainsi que son illustration de façade).
– Des nouvelles pour illustrer l’ambiance du jeu.
– Une foire aux questions pour aider les futurs meneurs de jeu.
– Des illustrations.

 

4- Conclusion

Sur le papier, je trouvais ça vraiment WTF, et … j’aime ça. Après avoir testé le jeu, j’ai été convaincu ! Pouvoir jouer un chat avec notre intelligence nous fait rendre compte de notre environnement. Tout devient très vite compliqué : se déplacer (les voitures, les gens, les chiens etc.), ouvrir une porte, se faire comprendre à un simiesque etc. et surtout : jouer la mascarade ! Il ne faut surtout pas qu’un humain vous voit autrement qu’un animal domestique, ce qui conduit parfois à des situations grotesques et hilarantes, que si on la voit du point de vue humain, peut expliquer certaines choses… 😀

Le seul point faible du concept est qu’il n’est pas très adapté à des campagnes très longue. Je l’apprécie beaucoup en « one shot », mais je me vois mal en faire toute une aventure épique et longue.

16/20 :L’essayer, c’est ronronner ! 😉