Go go power Knight !

Knight
go go power raaaangeeeer !

Knight : Au cœur des ténèbres !
Un article de Ferazure

« Knight est un jeu de rôles futuristes se déroulant en 2037. Les ténèbres, appelées Anathème, ont profondément modifié la Terre telle que nous la connaissons.
L’obscurité est remplie de créatures étranges et terrifiantes qui n’hésitent pas à s’opposer aux humains et à les pousser au désespoir.

Grâce à la technologie et aux 24 immortels, les nouveaux dirigeants du monde, une partie de l’Humanité a réussi à survivre dans d’immenses métropoles, protégées par des dômes de lumière, les arches.
Un jour, un homme, Arthur, équipé d’une armure technologique surpuissante, a décidé de combattre l’Anathème et a créé une organisation, le Knight.
Les chevaliers qu’il recrute portent des métas-armures, les créations d’un scientifique, Merlin, qui décuplent leur capacité et en font le meilleur espoir de survie pour l’Humanité. »

_Extrait du site officiel de Knight

Knight est un JDR écrit par Coline Pignat et Simon Gabillaud aux éditions Orygins. Sortit en décembre 2015, il vous propose d’incarner des chevaliers du futur dans un univers post-apocalyptique horrifique. Avec l’aide d’armure ultra technologiques, aux rôles bien spécifiques (une armure furtive, une armure de colosse, une armure de ranger, etc.), vous devez combattre des créatures hideuses et parfois très insidieuses.

La gamme se décline en un magnifique livre de base à la couverture très sexy, un écran de Mj mettant en scène une unité du Knight, et divers « codex » et suppléments.

Armures du Knight jouables
Knight
Badass, badass et badas

La création de personnage

Je trouve la création assez bien guidée et assez simple à prendre en main, même pour quelqu’un de novice sur un jeu de rôles.

Les joueurs passent par différentes étapes afin de choisir un archétype, effectuent un tirage de carte de tarot, sélectionne un haut fait, les motivations du personnage. En bref cela donne un socle solide pour le passé du personnage !

Chaque personnage est défini par 5 aspects et 3 caractéristiques par aspect.
Les aspects représentent les facettes générales du personnage :

  • La Chair (la vigueur, la puissance du corps);
  • La Bête (L’instinct, l’acuité des sens);
  • La Machine (l’intellect, capacité de raisonnement, etc…);
  • La Dame (le charisme, parler en public, etc…);
  • Le Masque (Discrétion, baratin, parlé en public, etc…).

Tandis que les caractéristiques sont plus spécifiques comme : Tir, Sang-froid, Perception, etc…

Enfin, le personnage possède aussi des attributs dérivés, des postures de combat, des points « d’Héroïsme » et autres mécaniques qui feront évoluer le jeu.

Pour conclure la création de personnages il y a la sélection de l’armure de combat (et de l’équipement de base) parmi plus d’une dizaine proposée dans le livre de base et les divers codex !

 

Knight codex 2
On vous l’avait dit que c’était horrifique

Comment jouer ? Avec un système D6 pardi !

Pour effectuer des actions dont le résultat est incertain, Knight utilise un système de jet par « Combo », pour cela il faut combiner 2 caractéristiques différentes.

L’une est généralement imposée par le MJ (la base du jet), l’autre est choisie par le joueur qui doit argumenter son choix par une description mettant en scène le combo. Selon la faisabilité de l’action, sa description et sa cohérence, le MJ établit une difficulté.

Une fois le combo défini, le joueur lance une somme de D6 égale à l’addition des scores des 2 caractéristiques. Les chiffres pairs indiquent les réussites auxquelles peuvent s’ajouter des réussites automatiques et ainsi dépasser le seuil de difficultés.

Voici un exemple :

Léo veut que son personnage saute par-dessus un mur. Pour cela le MJ annonce la base de son jet sera la caractéristique : Déplacement.
Léo décide de combinée la caractéristique de « Force » avec « Déplacement » en expliquant que son personnage est une brute dans la plupart de ses actions.
Léo indique alors : « Mon personnage court comme un dératé et saute de toutes ses forces pour passer par-dessus le mur ! ».

Pour le reste, Knight reprend les bases classique d’un jeu de rôles (jet d’opposition, la répartition des dégâts, etc…).
Au final, la prise en main du système de jeu est rapide !

 

Knight livre de base
Couverture du livre de base

Détail de la gamme

Knight possède compte actuellement dans sa gamme :

  • Un épais livre de base (430 pages) regroupant la partie joueurs et maître de Jeu dans un même ouvrage;
  • Un écran de jeu bien sympathique;
  • Un petit supplément apportant quelques nouveautés;
  • Des Codex qui apportent eux aussi du contenue supplémentaire à Knight(Disponible gratuitement en format PDF ! ce qui est fort apprécié) ;
  • Quelques accessoires de jeux (Cartes format A5 des armures, créature et quelques équipements), jeu de cartes de tarots, etc….

La gamme est toujours alimentée par les auteurs et publiée par Orygins, l’éditeur du jeu sur le site officiel ! Avec à prévoir au moins un Codex supplémentaire, un supplément et possiblement une campagne à venir !

Une communauté s’est formée autour du Forum officiels des auteurs apportant eux aussi des idées et des travaux « fait maison » !

 

En conclusion

Knight est un jeu de rôles fort intéressant ! Un univers riche avec divers inspirations (légende Arthurienne, l’univers Judge Dread pour les arches et d’autres à découvrir !). Les possibilités de scénario sont nombreuses (enquête, action).

Un système de jeu intuitif est relativement simple a maîtrisé ! Cela devrait plaire au néophyte comme à ceux qui préfèrent un jeu assez dynamique sans se prendre la tête !

Une gamme ayant les bases d’un bon jeu de rôles, des auteurs et une communauté qui, régulièrement, fournissent du contenu !

Pour ma part le jeu m’enchante vraiment et je pense qu’il me faudra quelques parties supplémentaires afin d’avoir un avis un peu plus critiques !

_Ferazure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *