Les Survivants & TERRA

Deux séries postapo/zombie à découvrir : Les Survivants & TERRA

Aujourd’hui, on parle de deux nouvelles (quoique déjà bien avancées) séries JDR Youtubes : les Survivants & TERRA. Dans cet article, nous n’allons pas les mettre en concurrence, au contraire : elles ont en commun un thème qui est cher à beaucoup de rôlistes : les zombies ! Deux séries qui traitent le sujet de façon très différente, ce qui fait que chacune se regarde sans impression de copier/coller. Au contraire, elles se complètent car traitent les thématiques du genre différemment, que ce soit dans l’univers dans lequel la partie se déroule, dans l’ambiance ou dans la mise en scène.
Bref, je vais vous parler des deux, car je les aime l’une autant que l’autre, et qu’il est toujours bon de rappeler l’existence de si bons programmes destinés aux expérimentés comme aux débutants.

Les Survivants
© Réussite critique

« Cela faisait des semaines que les survivants se croyaient à l’abri dans ce monde dévasté. Une routine s’était même installée, comme aller chercher de l’eau, de la nourriture et des médicaments. L’illusion d’un quotidien. Certaines amitiés s’étaient même créés et la petite communauté retrouvait l’espoir avec l’acquisition d’un bus scolaire en état de fonctionnement.
Mais cette nuit, tout s’effondra de nouveau. La tour de guet ouest ne donna pas le signal d’alerte contre l’attaque d’une gigantesque Horde. La panique gagnait le camp ! Fuir ou combattre, aucun ordre ne fut donné tandis que la Mort faisait tomber les barricades et dévorait tout sur son passage.
Au même moment, des survivants s’emparaient du bus pour quitter le camp ravagé sans se retourner. 14 chanceux personnages prêts à tout pour survivre… « 

« Couuurs petite fille… couuurs… »

Le ton est donné dès le début, nos PJ préférés vont se confronter à un monde mortel. On le ressent à travers le ton du MJ, Mahyar, sombre et grave. Fini les pirouettes fantaisistes pour se sortir d’une situation, cette fois, les joueurs ont entre leurs mains de simples mortels, et si l’on veut être plus cru : de la chair à pâté. Il existe 14 fiches de personnages, et on comprend dès le premier épisode pourquoi. Les survivants sont tirés au hasard en début de partie et à chaque fois qu’un PJ perd le sien. Les profils sont variés, allant du militaire à la femme enceinte, du vieil historien à la petite fille, du beauf américain au chinois cuistot.

fiche de personnage
fiche de personnage

Les règles sont simples, la partie est fluide, tout va vite et il se passe beaucoup de choses. Ceux qui pouvaient reprocher un manque de rythme dans Aventures seront servis : la mort est à chaque coin de rue et la pression est mise sur les survivants dès qu’ils traînent trop longtemps au même endroit. Le moindre bruit est un danger mortel. Mais il n’y a pas que les zombies qui sont les plus dangereux dans ce monde dévasté.

Le monde, parlons-en : dans un futur proche la rumeur sur une maladie étrange se répand sur les réseaux sociaux. Puis viens la panique. Les contaminés dévorent les vivants, qui eux-même se relèvent et vont dévorer d’autres vivants. La propagation est telle que le gouvernement ne voit pas d’autres solutions que d’atomiser les grandes villes. Mais… cela à créer d’autres morts-vivants radioactifs. Les zombies (du type Roméro, pour l’instant, on sait jamais) ont envahi la planète.

Dans les Survivants on ressent, pour notre plus grand plaisir, des inspirations diverses venant de World War Z, The Walking Dead, et les chroniques de l’Armageddon. La mort arrive rapidement: il n’existe que 4 états de santé (sain, blessé, mourant et…). On peut changer très vite de personnage à la moindre erreur. Heureusement, la fine équipe met un peu d’humour pour distiller la pression, rendant l’ambiance très accessible et proche de la réalité de ce qu’est une partie autour d’une table. Il manque juste les chips et le soda. Comme d’habitude, le travail sur roll20 est vraiment cool : les visuels sont bien choisis, les « roll » de dés toujours aussi épiques et la map permet de visualiser des situations parfois complexes.

Quelque chose que j’adore dans cette série, c’est de mettre à contribution la communauté. En effet, sur le site de Réussite Critique, vous pouvez participer au jeu en répondant à des sondages, en décidant des ressources que peuvent trouver les PJ et décider de ce qu’il se passe dans le bus pendant que les PJ n’y sont pas. Le JDR devient donc interactif. Si vous êtes habitués aux lives JDR du groupe ce n’est pas une nouveauté, mais je trouve que dans le contexte de ce jeu de survie, l’idée prend une ampleur vraiment intéressante car la survie des PJ en dépend !

Petite note au passage : le générique, il est vraiment cool !

« Rien que pour voir Britney avec des zombies, je prends! »

Si ça vous intéresse, ci-dessous la playlist de la série et n’hésitez pas à faire un tour sur le site de Réussite Critique pour participer, lire les résumés et accéder aux fiches de personnages. C’est 17 épisodes (actuellement) mais ça se mate sans fin, on s’en lasse pas, c’est du bon !


Terra
© Tales of Pi
** pidémie depuis peu. *** situation est devenue incontrôl*** les corps s’accumulent, et pourrissent alors que *** se réveillent.
*** état se sont réunis pour *** que doit-on fai*** ? ** Les informations que l’on a sont contradictoires *** et le nombre de morts ne fait qu’augmenter! *** Que font les autori***
*****************************
**tous les survivants : *** ouvez nous derrière la gare de *** panneau pour indiquer notr*** vous arrêtez pas pour sauver les gens **** ISQUE DE MORT !! *** Tenez bon *** nez bon ***
** vous recontacterons bient***

Le projet Espoir

La planète Terre n’a quasiment plus de ressources. Un projet ambitieux est mis sur pied, une sorte de plan B pour pouvoir fuir la Terre. Plusieurs sommités de différents domaines (comme architecture, science, politique etc.) ont décidé de partir sur une planète : Espoir. Leur mission est de tester si la vie est possible là-bas. Au bout de 1 mois, une centaine de personnes travaille activement sur l’exoplanète. Tout semble être sous contrôle, c’est alors qu’une explosion soudaine fait basculer l’espoir en enfer.

L’univers de cette série débute dans un futur bien plus éloigné, proche de la science-fiction, on ne parle pourtant pas de fusils-laser et vaisseaux de ouf. Non, on reste dans quelque chose de réaliste, l’inspiration proche qui me vient à l’esprit est Interstellar. C’est juste assez pour être immersif et légèrement dépaysant.

La mise en scène

illustration pour TERRA © pumpkincomics
illustration pour TERRA © pumpkincomics

La grosse différence avec « les Survivants » est l’ambiance. Un effort incroyable a été réalisé sur les sons, la musique, et le jeu des joueurs : tous s’y sont mis sérieusement avec des costumes, accessoires, maquillages (des blessures qui changent au fil du temps), on sent que les PJ ont leur personnage dans la peau, le Role Play avec un « R » majuscule. Le MJ, Pi, met la pression, joue, ne laisse aucun temps mort.

Le premier épisode nous met dans le ton : vous ne voyez rien venir. On est sous tension avec les joueurs, les bruits nous surprennent, on les voit au début tous séparés on attend de voir comment ils vont se retrouver et surtout dans quelles circonstances : on commence l’aventure dès le début de la catastrophe.

Le système : on ne le voit quasiment pas. Il y a très peu de jets de dés et on voit juste les PJ les faire rouler. C’est du D100 mais nous n’avons aucune indication car il n’y a pas de fiche de personnage. Et c’est complètement cohérent avec le projet TERRA qui est une expérience de JDR immersive, trop de règles tueraient le Role Play qui est ici, énormément poussé. Les dés sont juste là pour définir si l’action passe ou pas, point barre. Pour ceux qui ne connaissent pas, le terme précis de ce type de jeu est le JDR dit « narratif ».

J’ai sursauté, flippé avec les joueurs, « imaginé » dans ma tête des trucs dégueulasses à cause des bruitages bien fichus. Bref c’est différent, moins interactif, mais bordel ça prend aux tripes ! Comme un vrai film de zombie !

Ci-dessous la playlist de TERRA (toujours en cours), et un petit lien vers des illustrations résumant des moments forts de la série, par pumpkincomics.

_Saphie

Check Also

Libérez le barbare qui est en vous !

 » Barbarians of Lemuria.  Arpentez les jungles de Qush infestées de prédateurs, écumez les mers …